Monde Hurlant

Un monde créé pour être parfait puis abandonné.
Un monde remplit de radiations où survivre est difficile.
Un monde qui hurle à l'agonie...
Parviendrez vous à y survivre?
 

Partagez | 
 

 L'instinct de la chasseresse

Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 29
Date d'inscription : 17/05/2018

Feuille de personnage
Points de vie:
10/10  (10/10)
Corps - Esprit - Âme: 0 - 0 - 0
Intervention Divine: Oui/Non
avatar

Les Voix de Météora
MessageSujet: L'instinct de la chasseresse   Jeu 31 Mai - 3:17

Le vent s’infiltrait fastidieusement entre les épaisses feuilles de la jungle de Terra Nova. L’air était encore frais, le soleil se levait tout juste et ne gratifiait par encore le feuillage des terres de Gaïa de sa chaleur. Cependant, la lumière, elle, s’insinuait de plus en plus au travers des feuilles. La vie nocturne s’arrêtait progressivement pour laisser place à la vie diurne. Lentement, de nouveaux bruits s’élevaient. Le chant de divers oiseaux raisonna, faiblement. Puis il s’intensifia, donnant le rythme. Le ballet de la vie pouvait commencer.

Mais aujourd’hui, quelque chose différait. Au milieu des arbres, l’un d’eux était partiellement écorché. L’impact était impressionnant. L’écorce se tordait à l’endroit de l’impact, laissant à la merci de la faune la chair de l’arbre. Elle était d’une couleur blanche, presque immaculée. Cela ne datait que de quelques minutes. Au pied de l’arbre, gisait le morceau de bois arrachés. D’impressionnantes traces de griffures jonchaient le monceau de bois. Les feuilles avaient été remuées, chahutées, chassées. Elles s’étaient éparpillées un peu partout. Quelque chose était passé. Quelque chose fuyait.

Plus loin, à proximité des côtes de Terra Nova, le campement de l’une de tribu des Gaïa se réveillait lui aussi. La plupart des créateurs étaient déjà à la tâche, supervisés par quelques mères et shamans. Les derniers chasseurs s’extirpaient lentement du sommeil. Se préparant lentement à leur dure journée. Seule une chasseuse avait de l’avance sur les autres ; Noa Casadora. Catastrophée, une créatrice se tenait face à elle, le souffle court.

« -Nikas n’est pas rentré depuis hier après-midi, il est parti chasser ! Je t’en prie, retrouve-le. »



C’était à peu de chose près, ces mots qui étaient sortis de la bouche de la femme. Son visage larmoyant et ses mains crispées contre sa poitrine témoignaient de son angoisse et de son inquiet pour son fils. Nikas était un garnement connu pour son tempérament sanguin et son immaturité avec de piètres compétences en chasse.. Il n’avait clairement pas le profil pour passer la nuit dans la jungle. Que cherchait-il à prouver ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 112
Date d'inscription : 26/02/2018
Age : 31

Feuille de personnage
Points de vie:
11/70  (11/70)
Corps - Esprit - Âme: 4/3/4
Intervention Divine: Oui
avatar
Guerrière Fauve
Noa Casadora
MessageSujet: Re: L'instinct de la chasseresse   Jeu 31 Mai - 16:12



La veille au soir, j'avais passé un moment avec mon paternel. On avait bricolé, enfin surtout lui, la distillerie que j'avais rapporté depuis déjà un bon moment du continent. Celle-ci était tombée en panne et mon père l'avait retapé pour ensuite qu'on puisse boire quelques verres de liqueurs. C'était l'une de ces rares occasions où je pouvais passer du temps avec lui. Reste qu'au petit matin, j'avais un arrière gout de plante et des relents d'alcool sans oublier un petit mal de crâne. J'étais donc sortie de ma tente pour prendre l'air frais du matin et surtout boire de l'eau.

Trempant mes mains de l'eau du puits, je soupirais de soulagement en m'aspergeant le visage. C'est là qu'on vint me déranger... Me demander de l'aide. C'était Tarah, une artisan plutôt douée qui aujourd'hui était plutôt alarmée et très inquiète. Elle m'expliqua que son idiot de fils était parti chasser la veille et qu'il n'était toujours pas rentré. Nikas... Jeune et peu expérimenté. Il avait surement voulu prouver qu'il pourrait ramener une belle prise et se serait fait piéger par la nuit. Avec un peu de jugeote, il avait trouvé un endroit où se réfugier pour la nuit. Mais ce n'était là qu'une hypothèse de ma part. Difficile de dire ce qu'il lui est arrivé.

Je posais ma main sur l'épaule de l'artisan, lui faisant un sourire amical qui se voulait rassurant. Ma gueule de bois s'estompait doucement et je pourrais mâcher des herbes pour m'en débarrasser rapidement. Reste que j'aurai bien voulu un petit déjeuner avant de partir... Sauf qu'on n'avait pas le luxe de se permettre d'attendre.

"Il a surement trouvé un endroit où dormir en sécurité dans la jungle.
Mais je vais aller le chercher. Ne t'en fais pas Tarah."


Je lui demandais ensuite de quel coté de la jungle Nikas était parti chasser et si elle avait une idée de ce qu'il avait prévu de traquer. Après ça, je fis demi-tour pour retourner à ma tente afin de m'habiller et prendre mes affaires pour partir à la chasse. Une gourde, plusieurs morceaux de viandes séchées et une racine à mâcher pour passer la migraine. Je mis mon chapeau, j'enfilais ma veste en lin et passait mon sabre à ma ceinture.

Prenant finalement la direction de la jungle que m'avait indiqué l'artisan, j'avançais d'un pas décidé. Vérifiant de temps en temps que la lame coulissait parfaitement dans son fourreau pour éviter tout problème si la situation dégénérait. Instinctivement, je me disais que la journée risquait d'être longue. J'avais prévu d'aller chasser, pas de traquer un jeune novice surement en danger... Oui, je n'avais pas imaginé être embarquée dans une mission de sauvetage.

Je bondis par dessus des racines, m'enfonçant dans la jungle, essayant de me faire discrète et de voir des indices sur les traces de Nikas.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 29
Date d'inscription : 17/05/2018

Feuille de personnage
Points de vie:
10/10  (10/10)
Corps - Esprit - Âme: 0 - 0 - 0
Intervention Divine: Oui/Non
avatar

Les Voix de Météora
MessageSujet: Re: L'instinct de la chasseresse   Jeu 31 Mai - 17:29

Les bruits d’une courses effrénés, résonnait. Les branches et les feuilles étaient secoué de toute part. Un souffle bestial raisonne, un autre l’accompagne, nettement plus faible. Des multiples tâches de sang témoignent de cette course. Que va-t-il advenir du chassé et du chasseur ?

Plus loin, Noa s’enfonce tranquillement dans la forêt. Elle peut entendre le gazouillement des oiseaux puis, à mesure qu’elle pénètre dans les profondeurs de la jungle, l’atmosphère se fait plus sombre et lugubre. Habitué à la jungle, la jeune femme progresse sans d’encombre. Sur son chemin, elle repère quelques anomalies ; le sol est parfois retourné. Cela pourrait néanmoins n’être qu’une rixe entre deux bêtes sauvages, une fuite, ou bien la trace que celui qu’elle cherche est passé par là.

Au bout de quelques dizaine de minutes de marche, une odeur musqué flotte dans les airs, une odeur de sang pourrissant. Non loin, un arbre semble violemment écorché.

JET DE PERCEPTION

La terre est nettement plus retournée qu’à certains endroits, des traces de sang sont visibles un peu partout, des touffes de poils jonchent également le sol. La zone de combat semble former un cercle à vue d’œil. L’odeur est de plus en plus mauvaise, ce n’est pas que du sang… Et c’est relativement récent.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 112
Date d'inscription : 26/02/2018
Age : 31

Feuille de personnage
Points de vie:
11/70  (11/70)
Corps - Esprit - Âme: 4/3/4
Intervention Divine: Oui
avatar
Guerrière Fauve
Noa Casadora
MessageSujet: Re: L'instinct de la chasseresse   Dim 3 Juin - 15:59



Chaque pas m'enfoncent un peu plus dans l'obscurité à cause du feuillage si dense des arbres. S'installe ainsi la pénombre habituelle qui subsiste à n'importe quelle heure de la journée dans la jungle de Terra Nova. Accompagnée par le bruit des oiseaux, je continue de marcher, enjambant de temps à autre des racines ou me baissant pour passer sous des branches. Après plusieurs minutes à m'aventurer ainsi, je remarque que le sol est retourné par endroit, indiquant des traces plus ou moins fraiches. Mais rien ne me permettant d'en déduire qu'il s'agirait de Nikas.

Petit à petit, le chant des oiseaux se fait plus lointain, mais laissant ainsi seule avec mes pensées. Me demandant pourquoi ce gamin est parti seul dans la jungle et ce sur quoi il a bien pu tomber pour ne pas être rentré. Me souvenant que moi aussi, plus jeune, j'avais tendance à n'en faire qu'à ma tête mais au moins, je n’inquiétais personne. Quoique... Je me sauvais pour grimper aux arbres, faire des cabanes. Je suis tombée plusieurs fois et ne parlons même pas du coup où un noueux m'avait empoisonné. Oui... On a tous tendance à agir stupidement avec le manque d'expérience et l'envie de faire ses preuves ainsi que le gout pour l'aventure. C'est en soupirant avec un fin sourire que je continuais ma marche, un brin nostalgique.

Continuant d'avancer, je finis par sentir une odeur... Celle du sang. Me dirigeant à l'odorat, je trouve un arbre écorché, signe d'un combat plus tôt dans la matinée ou la nuit. Observant les alentours, je remarque rapidement que la terre est plus retournée à certains endroits, qu'il y a des traces de sang ainsi que des touffes de poils. Il y a également une autre odeur dans l'air... Ramassant les poils, je les frotte entre mes doigts pour voir si cela me dit quelque chose avant de les renifler. Les doigts de mon autre main glisse sur la terre fraichement retournée, cherchant une trace pouvant m'indiquer s'il s'agit bien de Nikas et la créature avec lequel il y a eu affrontement.

Vivant ici depuis longtemps, sillonnant la jungle depuis plusieurs années, j'estime connaitre pas mal de bestioles qui peuvent vivre ici et pense donc être capable de savoir de quoi il s'agit. Reniflant encore les poils après les avoir inspectés, mon regard s'attarde sur des traces... Cherchant à déterminer par où leurs propriétaires sont allés et à qui elles appartiennent. Je ressens alors une légère tension, celle avant le combat, celle du plaisir que je ressens à chaque traque. J'espère néanmoins que Nikas va bien...


Spoiler:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 205
Date d'inscription : 25/03/2018
Localisation : Omniprésent

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)
Corps - Esprit - Âme: ?? - ?? - ??
Intervention Divine: Oh que oui ♥
avatar
Maitres corbeaux
Huginn et Muninn
MessageSujet: Re: L'instinct de la chasseresse   Dim 3 Juin - 15:59

Le membre 'Noa Casadora' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'D10' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 29
Date d'inscription : 17/05/2018

Feuille de personnage
Points de vie:
10/10  (10/10)
Corps - Esprit - Âme: 0 - 0 - 0
Intervention Divine: Oui/Non
avatar

Les Voix de Météora
MessageSujet: Re: L'instinct de la chasseresse   Dim 3 Juin - 20:51

Le nez dans la touffe de poils qu’elle avait saisie plus tôt et les yeux rivés sur le sol, Noa inspecte. Elle croit deviner quelque chose, une direction. Elles s’engouffrent de nouveau dans la forêt. Pourtant, au bout de quelques instants, elle a l’intuition d’être déjà passé par là. Par ici aussi. La jeune chasseuse se rend rapidement compte qu’elle est perdue.

Le souffle de plus en plus saccadé et bestial, les puissantes pattes d’une bête arrachent le sol et finissent par s’immobiliser. Un sourire se dessine sur un visage mâte et couvert de sueur. Enfin, la chasse touche à sa fin. Le chasseur ralentit, il est fatigué mais n’en démord pas, reprenant son souffle, il reprend sa course, brandissant sa lance en avant. Mais soudain, une ombre se dresse devant lui, il glisse sur le sol les yeux écarquillés de terreur.

Perdue depuis une heure, la jeune femme de la tribu de Gaïa peine à retrouver son chemin. Pourtant, son attention est bien vite attirée par quelque chose. Devant, elle, se tient un cadavre. Une odeur nauséabonde s’en dégage. Bien plus affreuse que celle qu’elle put sentir plus tôt. La charogne est quadrupède, le poil ras, la mâchoire pleine de bave et de sang, une nuée noirâtre d’insecte et de parasite cascade le long de sa gorge entièrement ouverte.


JET DE PERCEPTION

En posant les yeux sur sa gorge et en observant la façon dont elle est déchirée, Noa comprends une chose ; ce qui a tué la bête est sortit de l’intérieur de sa gorge. D’épaisses traînées de sang sec partent du cadavre et s’enfoncent vers la forêt.


_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 112
Date d'inscription : 26/02/2018
Age : 31

Feuille de personnage
Points de vie:
11/70  (11/70)
Corps - Esprit - Âme: 4/3/4
Intervention Divine: Oui
avatar
Guerrière Fauve
Noa Casadora
MessageSujet: Re: L'instinct de la chasseresse   Mar 12 Juin - 13:33



Je déambulais dans la jungle, suivant les traces que j'avais repéré. J'avance, je fouille, je note alors mon chemin sur un arbre en y grattant l'écorce pour y laisser une croix... La migraine est toujours là, faible, mais désagréable. Encore un peu la gueule, hein? Allé, ressaisis toi! Mon père se moquerait de moi s'il voyait que j'étais en difficulté un lendemain de discussion nostalgique avec lui. Prenant alors une longue inspiration, je repris la traque, me concentrant d'avantage pour ne pas louper les détails importants.

Je voyais d'autres traces, je marchais d'un pas décidé. Au détour d'une branche, je faillis y poser la main, repérant au dernier instant le serpent qui s'y prélassait. Cette situation me fit comprendre un truc: j'étais peu prudente, je suivais des touffes d'herbes et des traces dans la boue sans écouter mon environnement. Et un peu plus loin, je voyais ma marque sur l'arbre. Je tournais en rond... Me collant quelques claques pour me réveiller tout en maudissant cette liqueur qui m'avait mise si mal. Je pris ainsi le temps de boire un peu d'eau, de manger un morceau de viande séchée. Inutile de me précipiter si c'est pour tourner en rond. Je vis un corbeau s'envoler, puis un autre, ce qui m'intrigua. Me dirigeant dans leurs direction, je pris le chemin dénivelé pour descendre vers ce que les charognards semblaient se diriger.

Le cadavre d'un animal dont l'odeur qui s'en émane me donne des hauts le cœur. Rangeant ma nourriture car la scène venait de me couper l'appétit, j'avançais alors pour inspecter cette immondices. Un mammifère au poil ras, la mâchoire pleine de sang mélangé à de la bave. Les insectes et les corbeaux s'en étaient déjà fait un petit festin. Au moins, ce n'était pas perdu pour tout le monde. Me penchant sur la gorge ensanglanté de la bête, je l'inspectais... Malgré mes faibles connaissances en médecine, je connaissais les styles de blessures que laissaient les bestioles du coin et je voulais savoir laquelle avait fait le coup. Mais c'était étonnant, la chaire et le sang dispersée laissaient penser que le coup venait de l'autre coté... Une attaque par derrière très puissante? Quoique non... La conclusion la plus probable et pourtant la plus saugrenue était encore que quelque chose était comme sortie de sa gorge.

En inspectant le sol, je pris la direction des trainées de sang se dirigeant vers les fourrées pour s'enfoncer dans la jungle, remontant le talus que je venais de dévaler... Une main sur mon sabre, juste au cas où, je suivis donc la piste, de plus en plus intriguée en me demandant si ce truc était lié à Nikas. Si c'était le cas, ce gamin était tombé sur un truc étrange et rare, signe qu'il n'était pas si mauvais... Ou alors malchanceux. La seconde option était probablement la bonne, malheureusement.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 29
Date d'inscription : 17/05/2018

Feuille de personnage
Points de vie:
10/10  (10/10)
Corps - Esprit - Âme: 0 - 0 - 0
Intervention Divine: Oui/Non
avatar

Les Voix de Météora
MessageSujet: Re: L'instinct de la chasseresse   Mer 13 Juin - 2:19

Alors que Noa suit les traces de sang, ces dernières s’avèrent être de plus en plus épaisses et fraiches. Des traces de lutte sont largement visibles. Le sol est retourné, des touffes de poils parsèment un chemin créait par une course dévastatrice et les arbres sont pour la plupart écorchés. Soudain, Noa butte sur quelque chose. Parvenant ou non à conserver son équilibre, si elle laissa son regard s’attarder ce sur quoi elle a buté, elle remarque l’une des cuissardes aux couleurs de sa tribu.

Pas de doute, Nikas est passé par là. Mais sans que Noa puisse bouger outre mesure, un hurlement bestial raisonne à travers toute la forêt. Il est suivi d’un cri de douleur atroce.

Noa entend les oiseaux s’envoler dans son dos. Les fourrés remuent autour d’elle, elle peut voir des animaux s’enfuirent tout en passant à côté d’elle sans même faire cas de sa présence. Aucun doute possible, il y a un prédateur de trop dans cette forêt. Cependant, la chasseresse a à peine le temps de se remettre en route qu’un grognement raisonne. Sur son flanc gauche, se jette une bête. Se tenant à quatre pattes, elle fait la taille d’un homme, mais est autrement plus large, dans sa course elle arrache l’écorce des arbres, soulève des feuilles. Ses yeux sont rouges de haine et ses grognements hargneux. À quelques mètres de Noa, la bête bondit, toute griffe dehors, ouvrant sa gueule putride pour pousser un grognement sonore.


INFO HRP
Arpenteur:
 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 112
Date d'inscription : 26/02/2018
Age : 31

Feuille de personnage
Points de vie:
11/70  (11/70)
Corps - Esprit - Âme: 4/3/4
Intervention Divine: Oui
avatar
Guerrière Fauve
Noa Casadora
MessageSujet: Re: L'instinct de la chasseresse   Mer 13 Juin - 18:31



Continuant ma traque en ayant remit un peu d'ordre dans mon esprit, je m'interrogeais encore sur ce que j'avais vu... La blessure de l'animal était étrange, anormale même et je ne parvenais pas à savoir ce qui aurait réussi à causer une telle chose. Reste que la piste de sang devenait de plus en plus fraiche, preuve que je ne m'étais pas trompé à vouloir la suivre. Le sol était marqué par endroit, des touffes de poils ici et là, laissant penser à une course endiablée par quelque chose de plus costaud voir ravageur. Surtout que les arbres étaient écorchés... C'était étrange et peu commun.

Je parti alors en avant, perdant l'équilibre et fis plusieurs pas rapides pour me rattraper en jurant. Jetant un regard à ce qui devait être une racine à la c... Non, c'était une cuissarde de ma tribu. Merde, NNikas était bien passé par là et devait être dans une mauvaise passe pour avoir perdu ça. C'est alors qu'un hurlement se fit entendre, résonnant autour de moi. Suivit d'un cri de douleur. Sans attendre, je dégainais mon katana dans un son métallique, prête à en découdre en courant dans la direction des cris. Une nuée d'oiseaux s'envolaient derrière moi juste avant que les fourrés se mettent à bouger. D'autres animaux couraient, m'esquivant à la dernière minute, prit de panique aux vues de leurs comportements. Quelque chose me traquait... Je me tournais lentement, arme levé, observant les feuillages, les brins d'herbes avec concentration.

Un grognement se fit entendre à ma gauche, je me tournais mais c'était déjà trop tard, une furie grisâtre et énorme bondissait. Nos regards se croisèrent et ses griffes s’abattirent sur moi. Dans un réflexe instinctif, j'avais lever mon katana pour frapper ou au moins tenter de parer le coup puissant de l'animal furieux.

Ma lame bloqua les griffes non loin de mon visage et je parvins à repousser tant bien que mal l'animal sur le coté. Son poids et son élan me faisant perdre l'équilibre, nous tombions les deux au sol après cet accrochage, préquel du combat à venir. Roulant dans l'herbe pour me relever, me mettant de nouveau en garde pour repousser l'arpenteur s'il me fonçait déjà dessus ou attaquer s'il hésitait. C'était lui qui pourchassait Nikas? Si oui, où était-il? Je n'avais pas le loisir d'y réfléchir et poser la question à ce prédateur n'allait pas m'aider non plus...
Spoiler:
 


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 29
Date d'inscription : 17/05/2018

Feuille de personnage
Points de vie:
10/10  (10/10)
Corps - Esprit - Âme: 0 - 0 - 0
Intervention Divine: Oui/Non
avatar

Les Voix de Météora
MessageSujet: Re: L'instinct de la chasseresse   Dim 17 Juin - 12:14

En repoussant l’animal, la lame de Noa glissa contre ses griffes pour venir écorcher le dessous de sa patte, laissant une traînée de sang s’écraser contre le sol et un hurlement glaçant retentir. Les deux adversaires se repoussent l’un l’autre. Mais alors que Noa se relève, l’Arpenteur se contorsionne sur le sol. Il grogne, hurle, remue la terre en se roulant dedans. Lorsque soudainement, il se projette en arrière et un hurlement, de pur agoni. De sa gueule, coule un liquide poisseux, rougeâtre et affreusement épais. Ses yeux sont encore plus rouges qu’avant et sous son pelage, ses blessures semblent déjà suppurer.

Son corps rebondit contre l’arbre, tordant ce dernier. La bête retombe sur ses quatre pattes. Son corps semble se ramasser sur lui-même, comme s’il était trop lourd pour être porté. Le souffle de la bête est sonore. Elle lève une patte, qu’elle abat sur un arbre devant elle. Non seulement, elle arrache un énorme bout d’écorce qui vient tomber au pied de Noa, mais l’arbre est partiellement déraciné et commence à ployer sous son propre poids.

La bête se tourne à nouveau vers Noa. Ses muscles semblent se mouvoir de manière étrange. C’est alors qu’elle bondit à nouveau vers Noa. Sa course est presque instantanée, rien à voir avec tout à l’heure. Ce n’est qu’au dernier moment, lorsqu’elle arrive au contact de la chasseresse qu’elle projette une patte en arrière. Mais cette dernière se désaxe complètement, allant presque toucher l’autre côté de son corps, donnant un élan encore plus puissant au coup. La patte fuse droit vers Noa.

Lorsque la bête attaque Noa, elle distingue quelque chose. Ce n'est que l'espace d'une seconde, mais aucun doute possible sur la nature de cette chose. Sortant de la gorge de l'arpenteur, recouvert de sang et de morceaux de chaire, une sorte d'insecte trône. L'œil aguerri de l'enfant de Gaïa distingue deux yeux, une gueule aux dents acérées se déployant telle une collerette. Malheureusement, elle n'a guère le temps d'en voir plus que le coup arrive. Cependant, si elle regarde à nouveau le parasite, un simple coup d’œil lui permettra de voir non seulement, les pattes sortant de la gorge de l'arpenteur pour replonger dans sa chaire, mais également que le corps de l'insecte est légèrement incliné, s'il cherche à fuir, c'est vers le haut.

Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


Dernière édition par Les Voix de Météora le Dim 17 Juin - 21:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 112
Date d'inscription : 26/02/2018
Age : 31

Feuille de personnage
Points de vie:
11/70  (11/70)
Corps - Esprit - Âme: 4/3/4
Intervention Divine: Oui
avatar
Guerrière Fauve
Noa Casadora
MessageSujet: Re: L'instinct de la chasseresse   Dim 17 Juin - 18:53



La bête roule sur le sol, hurle en gesticulant de façon chaotique: prise d'une furie incroyable que je n'avais jamais vu auparavant. Serait-ce la rage ? Ou autre chose ? Elle bondit alors contre un arbre en hurlant de nouveau pour retomber sur le sol, frappant le tronc pour envoyer voler l'écorce qui vient atterrir à mes pieds. Un comportement étrange qui commençait vraiment à m'intriguer. J'en venais presque à oublier pourquoi j'étais ici, voulant comprendre ce qu'il arrivait à cet arpenteur. L'arbre, plutôt petit est tout de même à moitié déraciné, penchant tristement sur le coté, agonisant. Il a gagné en colère et en force dirait-on... Ce qui n'est pas pour m'arranger.

Si je pouvais trouver un moyen de le calmer. Mais à part le tuer: je ne voyais pas trop ce que je pouvais faire. Il se tourna alors vers moi, ses muscles se contractant étrangement... Elle bondit de nouveau. Désireuse de venir sur moi, elle se déplaçait alors incroyablement vite, ce qui fut surprenant. Elle fit un mouvement étrange, me déstabilisant un instant sur comment réagir. Perdant un instant le fil de la situation: je levais mon arme dans une mise en garde rudimentaire, fléchissant les jambes pour amortir le choc. Serrant les dents pour encaisser le coup, retenant par la même occasion un jurons de frustration. C'était quoi cette saloperie?

L'arpenteur me percute avec force. Mon arme ayant juste servit à faire que l'animal dévie sa patte de ma gorge pour me frapper les cotes. Les griffes déchirent ma veste, entaillant ma chaire avant que le poids de l'animal ne me fasse reculer violemment. Je titube un instant... Profitant de la distance inexistante entre l'animal et moi pour mieux l'observer. Regarder ses plaies, comprendre ce qu'elle est ou ce qu'il lui arrive.

En observant bien, je vis quelque chose bouger dans une plaie: un insecte étrange. L'arpenteur serait infecté par un parasite ce qui expliquerait son comportement ? D'instinct, je bondis sur l'occasion et ma première idée: jetant ma main libre vers la bête pour saisir l'insecte et l'arracher de là, espérant le jeter au sol pour ensuite l'écraser ou le découper de mon katana. Y allant d'un puissant coup pour le déloger de la plaie de l'animal, concentrée sur l'insecte, en oubliant presque que l'arpenteur est vivant, agressif et pas simplement malade.
Spoiler:
 


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 29
Date d'inscription : 17/05/2018

Feuille de personnage
Points de vie:
10/10  (10/10)
Corps - Esprit - Âme: 0 - 0 - 0
Intervention Divine: Oui/Non
avatar

Les Voix de Météora
MessageSujet: Re: L'instinct de la chasseresse   Ven 22 Juin - 11:24

Sûre d’elle, Noa propulse son poing vers le parasite et… le manque. Dans l’urgence, elle a sous-estimé l’allonge de son bras, habituée à se battre avec son katana. Son poing vient frapper la gueule de l’Arpenteur projetant sa tête en arrière, sa gorge se tend alors, laissant apparaître le parasite encore plus précisément. Une chose a cependant changé, ses pattes ne sont plus dans le corps de l’arpenteur. Mais Noa n’a pas le temps de s’interroger davantage que le parasite se projette droit sur elle. Éclatant la gorge de la bête en n'en sortant. Une gerbe de sang éclabousse Noa tandis que des bouts de chaire s’écrasent sur son corps. Le parasite ouvre sa gueule, laissant un long dard pointu en sortir.

La seule chose qu’elle ressent ensuite, est la douleur. Une douleur fulgurante, aigüe.

Le parasite a planté son dard sous sa clavicule, esquivant prodigieusement les points vitaux. Mais Noa n’a pas le luxe de penser à cela, la douleur semble pulser. Pire, c’est le dard qui pulse. Il injecte quelque chose dans le corps de Noa. Mais elle n’a pas le temps d’y penser que le craquement sinistre d’un arbre raisonne. Celui que l’arpenteur a déraciné plus tôt.

Il tombe et… écrase l’arpenteur du bout de son tronc. Écrabouillant sa tête et l’enfonçant entre ses épaules, les os se brisent et se tordent, certains sortent même de la chair qui se déchire avec une facilité déconcertante. Des petits filets de sang jaillissent du corps qui se transforment très vite en geyser. Le corps de l'arpenteur reste cependant figé, retenant l'arbre dans un équilibre incertain. Rapidement, les pattes de l’arpenteur et les pieds de Noa pataugent dans une bouillasse mélangeant sang et terre.




Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 112
Date d'inscription : 26/02/2018
Age : 31

Feuille de personnage
Points de vie:
11/70  (11/70)
Corps - Esprit - Âme: 4/3/4
Intervention Divine: Oui
avatar
Guerrière Fauve
Noa Casadora
MessageSujet: Re: L'instinct de la chasseresse   Jeu 5 Juil - 19:25


L'instinct, l'adrénaline, l'incompréhension ou simplement le chaos de la situation. Tout ça ou juste un de ces éléments, fait que je m'étais focalisée sur le parasite. Tentant alors de frapper l'insecte et à cette distance, mon katana et son allonge étaient un handicape. Mon poing fila rapidement mais j'avais omis un détail plutôt important: l'arpenteur était vivant, malade, blessé et furieux. Il aurait été plus intelligent de le tuer ou au moins l'immobiliser avant de m'occuper du parasite dans son organisme. Résultat, sa gueule se mit sur la trajectoire de mon uppercut.

Le choc secoua sa mâchoire et envoya sa gueule en arrière, offrant une belle vue sur sa gorge qui éclata en laissant l'insecte en sortir: ce dernier avait trouvé judicieux de changer d'hôte semble-t-il. Merde ! Avant de pouvoir réagir, une vive douleur me brula le cou, non l'épaule enfin la clavicule. L'arpenteur gesticula, je fis attention à ses pattes, ses mouvements, inutile de prendre un coup gratuit supplémentaire... La douleur à la clavicule s'intensifia alors, venant par vagues qui m'arrachèrent un hurlement. Mes jambes fléchirent un instant, me faisant presque oublier la situation, seulement concentrée par la douleur. Le craquement de l'arbre me ramena à la raison, celui-ci tombe et éclate le crâne de l'animal qui bloque ainsi la chute du tronc dans un équilibre et une scène aussi incertaine et glauque. Le bruit des os qui craquent, du sang qui gicle, était horrible. Le sol devient rapidement boueux et sans réfléchir, je me jetais sur le coté.

L'idée était simple: m'éloigner de l'animal et l'arbre pour ne pas finir coincée dessous. Trop concentrée sur l’insecte pour m'occuper de la distance de mon plongeon. Au sol, je roule sur moi même avant de me saisir avec force de l’insecte accroché à ma clavicule, la douleur toujours aussi présente et horrible. Agrippant le truc de toutes mes forces, bien décidée à l'arracher de ma chaire qui me blesser. Qu'il arrache ma peau, ma chaire ou soit accroché à mon os, je m'en fou: je devais retirer ce truc le plus vite possible. Commençant ainsi à forcer pour l'arracher, poussant un hurlement de douleur qui résonna dans toute la jungle.

Je devais l'enlever, je devais survivre. Pour retrouver Nikas... Vivant ou non... Mais surtout pour rentrer chez moi. Pour revoir les miens, ma tribu, ma famille. Nous ramener à la maison à tout prix...
Spoiler:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 205
Date d'inscription : 25/03/2018
Localisation : Omniprésent

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)
Corps - Esprit - Âme: ?? - ?? - ??
Intervention Divine: Oh que oui ♥
avatar
Maitres corbeaux
Huginn et Muninn
MessageSujet: Re: L'instinct de la chasseresse   Jeu 5 Juil - 19:25

Le membre 'Noa Casadora' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'D10' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 29
Date d'inscription : 17/05/2018

Feuille de personnage
Points de vie:
10/10  (10/10)
Corps - Esprit - Âme: 0 - 0 - 0
Intervention Divine: Oui/Non
avatar

Les Voix de Météora
MessageSujet: Re: L'instinct de la chasseresse   Dim 8 Juil - 20:50

Le réflexe de Noa fut bon. A peine s'était-elle jetée sur le côté que l'arbre qui avait écrasé l'arpenteur vacilla et tomba aux côtes de la bête. Si Noa avait sauté ne serait-ce qu'une seconde plus tard, son pied aurait été broyé par le tronc. Au lieu de ça, elle roula contre le sol et jeta son bras contre l'insecte qui avait élu domicile dans son épaule pour l'arracher. La douleur était toujours aussi intense. Le corps de l'insecte continuait de pulser à l'intérieur de l'épaule de la chasseresse.

Dans un geste désireux de mettre fin à ce calvaire, Noa empoigna le parasite pour le déloger de son corps. Un hurlement de douleur suivie. En vain.

Le parasite était toujours en Noa. Pire, la tentative de la jeune femme de l'arracher avait effrayé l'insecte. Ses pattes articulées s'enfoncèrent dans la peau de Noa et tandis qu'elles se frayaient habilement un chemin à travers la chaire et les os de la fille de Gaïa, de l'extrémité de ses pattes émanèrent de fins fils, ces derniers se collèrent et s'insinuèrent dans les parois de la chaire de la jeune femme. Ces excroissances serpentèrent jusque dans les articulations de la jeune chasseuse.

Soudainement, Noa se figea. En plus de la douleur, il lui était maintenant absolument impossible de faire le moindre mouvement. Elle ne maîtrisait plus que l'ensemble de son appareil respiratoire et ses yeux. Le reste de son corps, malgré tous les efforts qu'elle pouvait fournir, ne lui répondait plus. Peut-être pouvait-elle réussir à effectuer un faible mouvement du doigt, mais guère plus. Pourtant, son corps semblait encore en pleine possession de ces capacités ; Noa put voir son bras armé de son katana s'élevait dans les airs et... la seconde d'après, sa propre lame plongeait dans son corps.

La main lâcha le pommeau du katana pour retomber mollement contre le corps de Noa. La douleur s’intensifiait à mesure que les secondes passaient, mais, bien qu’elle ressente toutes les sensations de son corps, la chasseresse n’avait toujours pas retrouvé le contrôle de son corps.

Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 112
Date d'inscription : 26/02/2018
Age : 31

Feuille de personnage
Points de vie:
11/70  (11/70)
Corps - Esprit - Âme: 4/3/4
Intervention Divine: Oui
avatar
Guerrière Fauve
Noa Casadora
MessageSujet: Re: L'instinct de la chasseresse   Jeu 9 Aoû - 17:17

L'arbre était tombé juste après mon saut pour éviter une fin stupide. Mais je ne faisais que retarder l'inévitable... Malgré ma tentative pour arracher la bestiole, je n'étais parvenue qu'à faire qu'il se loge un peu plus dans ma chaire. Occasionnant plus de dommage, de douleur. Une sensation de brûlure, de me sentir souiller de l'intérieur, c'était horrible. Je gesticulais en poussant des jurons, cherchant à attraper l'insecte, à ne pas penser à la douleur. Mais j'étais au sol, au milieu de la jungle avec un parasite dans le corps. La panique commençait à me gagner: comment avais-je pu être si stupide ? Je connaissais les lieux, j'y allais souvent et pourtant là, j'étais tombée sur quelque chose d'inconnue, sans prendre de précaution, sans faire attention. J'avais tellement manqué de discernement...

Mon corps refusa alors de m'obéir, je me figeais sur le sol. Sensation horrible: je ressentais mes membres mais malgré toute la volonté du monde, j'étais incapable de bouger. Ma main bougea sans mon consentement, je ne pouvais que l'observer du coin des yeux. Que se passait-il ? Mon katana se levait au dessus de moi, mon rythme cardiaque accélérait devant la situation totalement dénuée de sens et la peur de ce qui pouvait arriver.

Je poussais un nouveau hurlement: la lame perforait ma chaire, projetant du sang sur le sol déjà boueux. Mon bras retombait mollement sur le sol, laissant l'arme dans mon corps. Je pensais machinalement, un sourire au coin des lèvres, que beaucoup de choses me pénétraient aujourd'hui. C'était étrange et je manquais de chance... L'instant suivant, je compris que je divaguais: surement la perte excessive de sang. Probablement. C'était la merde, que pouvais-je faire ?

J'éclatais alors d'un fou rire nerveux. Allongée sur le sol, pensant à une blague plutôt nulle et le corps parcouru de douleur sans oublier que je m'étais blessée moi-même. Oui, c'était ridicule, j'avais donc bien le droit de rire, non ? J'observais ma main, hurlant alors tout en forçant pour faire bouger mon bras, pour tenter de retrouver le contrôle de mon corps: arracher mon arme de mon corps, tuer ce parasite, bouger... Je devais survire, je voulais vivre.

Ma voix similaire au cri d'un animal enragé, résonna dans la jungle. Des oiseaux s'envolèrent, outrés que je les dérange avec mes cris répétés d'agonie.

Spoiler:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 205
Date d'inscription : 25/03/2018
Localisation : Omniprésent

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)
Corps - Esprit - Âme: ?? - ?? - ??
Intervention Divine: Oh que oui ♥
avatar
Maitres corbeaux
Huginn et Muninn
MessageSujet: Re: L'instinct de la chasseresse   Jeu 9 Aoû - 17:17

Le membre 'Noa Casadora' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'D10' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 205
Date d'inscription : 25/03/2018
Localisation : Omniprésent

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)
Corps - Esprit - Âme: ?? - ?? - ??
Intervention Divine: Oh que oui ♥
avatar
Maitres corbeaux
Huginn et Muninn
MessageSujet: Re: L'instinct de la chasseresse   Jeu 23 Aoû - 13:55

Ayant hurlé à en perdre la voix pour te donner la force de reprendre la possession de ton corps, tu restes pourtant figée sur le sol. Dans une flaque de boue et de sang. Ta voix s’est épuisée depuis un certain temps. Le parasite n’a pas continué de te mutiler. Il te laisse te vider de tes forces peut-être ? Peu importe, la mort t’ouvre ses bras, alors, plus rien n’a d’importance, Casadora.

Pourtant, ton corps meurtri ressent soudainement la morsure du froid. L’air s’est refroidi. Est-ce que le froid qui attends les défunts ? Tu l’ignores. Tes sens s’amenuisent. Tu te sens partir. Pourtant, tu perçois difficilement le son des feuilles remuée par une course. Une course énergique. Comme si l’on sautait un pied joint dans les feuilles mortes de la forêt.

Soudain.

Tu entends un chantonnement. Une douce mélodie. Tes paupières s’alourdissent alors. Mais ton esprit s’oppose à ce sommeil éternel. Tu veux savoir d’où provient cette voix. Tu veux te relever. Mais ton corps se raidit instinctivement lorsque tu entends un rire cristallin. Enfantin. Mesquin.

-La chasseuse s’est perdue, ta-ta-ta-ta, dans la forêt ~

Ces paroles raisonnent en toi alors que ton esprit rejoint les limbes. Mais une autre voix se fait entendre, plus rauque, presque caverneuse.

-Ne joue pas avec les mortelles, Muninn.

Tu sens alors une infime pression sur ton torse.

-Mais elle avait l’air si désespéré !

Malgré ta vue floue, quelque chose semble apparaître dans ton champ de vision. Une tête, blanche. Comme une sorte de crâne.

-Je vais juste lui donner un coup de pouce.

Tes paupières sont trop lourdes, tu ne peux plus lutter. Tu fermes les yeux, un instant. Lorsque tu les rouvres, ton environnement a changé. Tu as recouvré la totalité de tes sens. Tu es débout, dans une forêt, mais pas celle que tu connais. Celle-ci est lugubre. Les arbres sont grisâtres, dépourvus de feuilles, comme s’ils allaient se changer en cendre d’un moment à l’autre. Outre ces couleurs ternes, tu ne vois que du blanc. Un blanc qui est lui aussi, terne. Dans ce paysage de désolation, tu n’entends que le bruissement d’une inquiétante brise. Un frisson parcourt ton corps.

Lorsque tu jettes un œil à ce dernier, tu constates que tes vêtements ont changé. Ton corps est enroulé dans des bandages noirs. Si obscur qu’ils se fondraient dans la nuit elle-même. Leurs extrémités retombent sur tes jambes couvertes de boue, de sang, de bleus et d’hématomes en tout genre. Il en est de même pour tes mains.

Des pas lourds, puissants et sonores se font entendre. Tu relèves la tête. Et tu vois dans ce paysage désolé, une silhouette se dessiner. C’est celle d’un homme. Ce dernier est plus qu’impressionnant. Vêtu d’un pantalon en peau de bête déchiqueté, sa ceinture pend dans le vide tandis que les muscles de son torse, épais et sale, se contractent à mesure qu’il avance. Il semble grand. Et il l’est. Lorsque qu’il se plante face à toi, tu te sens minuscule. Il frise les deux mètres trente. Tu lèves la tête vers lui, machinalement. Ton estomac se noue de peur. Mais ce n’est pas sa taille qui t’effraie, c’est sa tête.

Au sommet de son cou de taureau, trône un long crâne de cerf. Les ténèbres de ses orbites vides semblent vouloir t’aspirer. De sa mâchoire, s’échappe d’épais volutes de fumée qui viennent s’écraser contre ton visage. Une odeur putride envahit tes narines. Tu as envie de vomir, de te jeter à terre et te soustraire à cette odeur. Elle est de loin la chose la plus atroce à laquelle tu aies pu être confrontée. Mais tu ne détournes pas le regard. Tes yeux sont attirés par les deux cornes qui trônent au sommet de ce crâne qui te dévisage. Tu as devant toi, celui que ton peuple vénère, une légende qui guide vos pas en tant que chasseur, une légende qui vous berce durant toute votre vie.

Tu es face au Cornu.

-Alors… C’est… ça… Qui me représente ?!

Sa voix est saccadée, mais elle n’en reste pas moins caverneuse et intimidante. Ces mots raisonnent dans ton crâne. Et te sonnent tellement que tu peux à peine te rendre compte que ses gigantesques mains t’attrapent le cou et te soulèves à trois mètres du sol.

-Une chasseresse… tuée… par un… insecte ?!

La poigne du Dieu est colossale. Tu suffoques. Tes mains s’agrippent à ces doigts si puissants qui se compressent ta gorge et flirt avec ta nuque, mais ta tentative est vaine. Ton corps gigote. Ta bave, tes larmes et ta morve se confondent.

-Comme si être le chien de Gaïa n’était pas suffisamment insultant, il faut que mes partisans ne soient que des déchets ![/color]

Il te jette contre un arbre avec une puissance inouïe. Tu t’écrases contre le sol, c’est douloureux. Mais ce n’est rien en comparaison du coup de pied dans les côtes que tu subis. Et le deuxième est pire. Le Cornu te passe à tabac.

-Faible, faible, faible !

Il hurle et frappe de plus en plus fort. Il délaisse finalement tes côtes pour écraser ton pied-droit. Un concert de craquement raisonne. Il ne t’a pas seulement brisé les os du pied, il les a réduits en bouilli. C’est alors qu’il recule, croise les bras contre son torse massif.

Le regard rivé vers toi, il attend.

Il est temps pour toi de faire face à celui que tu vénères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'instinct de la chasseresse   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'instinct de la chasseresse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mémoria Clio, ex-chasseresse, fille de Clio
» Quelques PNJs
» Estel Serindë [Noble, chasseresse & voyageuse]
» Comédia Hadock - chasseresse
» Elena Smith, fille de Nyx et Chasseresse d'Artémis | Liens.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monde Hurlant :: All hope is gone :: Terra Nova :: Jungle étouffante-
Sauter vers: