Monde Hurlant

Un monde créé pour être parfait puis abandonné.
Un monde remplit de radiations où survivre est difficile.
Un monde qui hurle à l'agonie...
Parviendrez vous à y survivre?
 

Partagez | 
 

 Hydratez-les !

Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 28
Date d'inscription : 17/05/2018

Feuille de personnage
Points de vie:
10/10  (10/10)
Corps - Esprit - Âme: 0 - 0 - 0
Intervention Divine: Oui/Non
avatar

Les Voix de Météora
MessageSujet: Hydratez-les !   Dim 3 Juin - 11:19

« Rah merde ! POURQUOI CE TRUC EST ENCORE BOUCHE SERIEUSEMENT ? »



Le mécanicien en chef venait de hurler ses mots en se redressant. Le visage couvert de cambouis, les vêtements pleins d’huile de moteur et les genoux trempant encore dans une bouillasse informe.

L’équipe de mécanicien chargé de l’entretien et de la maintenance des machines d’assainissement s’occupait aujourd’hui -ou plutôt cette nuit- d’une des plus grosses installations de Tectumque. À lui seul, l’immense appareil cylindrique fournissait une eau propre et potable à tout un quartier, et pas des moindres ; il s’agissait de celui qui se trouvait aux pieds du bunker, autrement dit, là où résidait toutes les grandes personnalités Vulcaines.

C’était en partie pour ça que l’ensemble des individu présents ici dormait debout. L’homme qui venait de hurler avait réveillé son équipe au beau milieu de la nuit pour régler le problème dans les plus brefs délais. Il pesta dans sa barbe rousse et sale en se relevant, les yeux rivés sur la machine.

-Y a que les richos qu’on demande des réparations aussi vite, p’tain. Pouvaient pas attendre ?!

L’homme lança la clé à molette qu’il tenait dans la main et se tourna vers son équipe.

-Bon, l’assainisseur principal est entartré, faut des filtres et un assainisseur neuf. Puis des outils plus précis que nos merdes.

Il scruta les visages des mécaniciens présents avec lui, il s’arrêta sur une tête blonde et une silhouette relativement frêle. Un sourire mauvais se dessina sur son visage.

-Tout le monde, on commence par laver et vider les réservoirs d’eau croupie ok ? Maintenant !

L’ensemble des hommes et femmes présents ici se mirent à bouger, se réveillant progressivement. Le chef mécanicien avala la distance entre lui et la tête blonde. Il posa son imposante main sur l’épaule du jeune homme.

-Toi, Rune, tu vas faire mes courses.

Avec un regard sévère qui ne laissait pas de place à la protestation, l’homme tendit une poignée de yalds au garçon.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 27/04/2018
Age : 15
Localisation : Sous ton lit

Feuille de personnage
Points de vie:
23/45  (23/45)
Corps - Esprit - Âme: 3 - 4 - 3
Intervention Divine: Oui
avatar
Mécanicien chétif
Rune Kristen
MessageSujet: Re: Hydratez-les !   Sam 16 Juin - 20:39

Rune étouffa un bâillement contre son poids, se tassant en s'approchant du petit groupe qui s'était formé autour du mécanicien en chef. Ses cheveux partaient dans tous les sens, il sentait ses yeux gonflés de sommeil et ses muscles engourdis. Son esprit complètement hors-service. Le mécanicien ne souhaite qu'une chose : qu'on l’oubli dans un coin. Qu'on lui fasse passer la serpillière là où l'eau avait débordé, pour une fois que sa fierté se taisait. Il était prêt à tous les sacrifices pour retrouver son lit. Et il sentait qu'il serrait incapable de maîtriser la noirceur tapis en lui si son chef  décidait encore une fois de se passer les nerfs sur lui. Enfin c'est toujours mieux que de devoir mettre les mains dans les hélices. J'y aurais laissé un doigt.... Il se glissa entre les misérables de Tectumque, ceux sans visages et sans noms. Son menton trouva appuie sur l'épaule d'une fille tout juste plus grande que lui. Châtaine et le visage couvert de tâches de rousseurs. Pavla lui souri, avec cet air d'éternelle sournoiserie qu'elle n'avait pas.

« -Tête dans le cul ?
-Complètement. Qu'est ce qu'il se passe ?
-Assainisseur bouché. Bourges qui gueulent. »

Rune hocha la tête, se tournant vers leur chef. Il n'entendit que les dernières instructions, aboyées comme toujours avec Grimù Trausti. L'orgueilleux suivit  le mouvement des mécaniciens somnambules en soupirant, la tête basse. Il remonta paresseusement les manches de sa combinaison, s'arrêtant en entendant Trausti l’appeler. Rune n'était pas du genre à la ramener. C'était le bon élément discret faisant de son mieux. Mais ce n'était pas pour autant que ses supérieures l'appréciaient ou le respectaient. Et même s'il n'était pas persécuté ou haïe, certains se plaisaient à parfois le tourmenter ou profiter de son apparent manque de confiance. Le mécanicien se tourna vers son supérieur, souriant faiblement. Il tendit la main, attrapant les yalds en baissant les yeux.

« -Qu'est ce qu'il vous faut ? »




Dernière édition par Rune Kristen le Dim 1 Juil - 12:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 28
Date d'inscription : 17/05/2018

Feuille de personnage
Points de vie:
10/10  (10/10)
Corps - Esprit - Âme: 0 - 0 - 0
Intervention Divine: Oui/Non
avatar

Les Voix de Météora
MessageSujet: Re: Hydratez-les !   Ven 22 Juin - 19:26

Le chef mécanicien croisa ses imposants bras sur son torse et grogna légèrement. Toisant le blondinet de haut.

-Réveille toi mon garçon ! T’as pas entendu ce que j’ai dit ?!

L’homme aboyait, littéralement. Si l’on ne se concentrait pas pour analyser ses paroles, ça ressemblait clairement à un aboiement de chien. Grimù avait cette fâcheuse tendance lorsqu’il était énervé ou contrarié. Mais, malgré cela, il était certainement un de ceux qui traitait le mieux ces subordonnés parmi les techniciens de Tectumque. Il poussa un long soupire et sortit un calepin et un stylo de la poche arrière de son pantalon de travail, tendant ces derniers à Rune et il reprit la parole, d’une voix plus calme et compréhensible .

-Bon, note ce que jeTE dicte pour pas que ça te sorte pas de la caboche ! Donc, déjà, tu devrais trouver à peu près tout aux quartiers marchands ou dans ces alentours, mais vu l’heure, y aura pas grand-chose d’ouvert.

Il passa une main sur son visage marqué par la fatigue.

-Pour les filtres, essaye à Rustine & Co. Le boss est un ami, tape aussi fort que tes petits bras te le permettent pour le réveiller et dis-lui que tu viens de ma part. Il sera un peu ronchon, mais ça devrait le faire. Sois juste courtois. Pour les outils, y a une boutique qui est ouvert tous les jours, elle est en bordure de Tectumque, c’est un endroit louche, mais tu y trouveras ce qu’il faut. On a surtout besoin de pinces et de tournevis plus fin. Elle s’appelle « La Cabine de Drake ». Et pour l’assainisseur…

Grimù passa sa main derrière son crâne en soupirant légèrement. Sa moue exprimait son embarras de ne pas savoir où trouver la dernière pièce. D’autant que cette dernière était la plus importante de la machine. Le chef mécanicien posa un regard inquiet sur Rune et, tout en sortant une nouvelle poignée de yald de sa poche, il reprit la parole, la mine grave.

-Va falloir chercher du côté du marché noir. On n'a pas vraiment le choix. Je vais envoyer quelqu’un avec toi. Demande aux gens de la Cabine. Ils devrait savoir.

Il expira longuement et passa une main sur son visage ; il devait encore trouver quelqu’un pour accompagner Rune. Balayant les mécaniciens présents du regard, il soupira une énième fois.

-Pavla peut t’accompagner ou j’dois trouver quelqu’un d’autre ?
-Je peux y aller m’sieur.


Un grand bonhomme de presque deux mètres venait d’intervenir. Le dos voûté, le regard hagard, il avait parlé d’une voix affreusement monotone.

-Ton nom ?
-Isaac.


Grimù acquiesça et leur souhaita bonne chance, approuvant la proposition, puis il se dirigea vers la machine à réparer et les autres mécaniciens, soupirant toujours plus. Isaac posa son regard sur Rune et commença à parler.

-On va où ?

Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 27/04/2018
Age : 15
Localisation : Sous ton lit

Feuille de personnage
Points de vie:
23/45  (23/45)
Corps - Esprit - Âme: 3 - 4 - 3
Intervention Divine: Oui
avatar
Mécanicien chétif
Rune Kristen
MessageSujet: Re: Hydratez-les !   Dim 1 Juil - 12:09

Le mécanicien se braqua, rentrant la tête dans les épaules. Il haïssait qu'on se mette à hurler. Tout ce qu'on pouvait espérer tirer de lui avec cette méthode, c'était une voix bafouillante. Et une inefficacité remarquable. Il attrapa maladroitement le stylo et le carnet, bégayant une excuse en commençant à tourner les pages jusqu'à en trouver une vierge. Rune se mit à frénétiquement prendre des notes, le carnet appuyé sur son avant bras. Il était prostré au dessus du calepin, lança des regards paniqués à son supérieur ingénieur. Pavla aurait réalisé ce travail en une seconde, elle serait même déjà là.  Mais non, il fallait évidement demander à la crevette qu'il était.

Rune stoppa l'avançait du crayon sur la feuille, manquant déchirer le papier. Il braqua sur Trausti un regard de cristal troublé, ravalant difficilement sa salive. Puis commença à chercher Pavla, priant pour qu'elle le sorte de cette merde. Il était mécanicien et voulait simplement qu'on l'oublie et lui fiche la paix. Aller jouer au trafiquant, s'asseoir posément sur les lois de Tectumque n'avait jamais été au programme. Il ne revendiquait peut-être qu'une chose, mais il la revendiquerait jusqu'à sa mort : Ne plus jamais rien avoir à faire avec la criminalité.Le léger goût que lui avait laissé le meurtre avait tournés au pourris, et n'était pas près de partir.
L'orgueilleux sentit un poids partir de ses épaules en entendant le prénom de Pavla. Mais elle ne pouvait pas l'accompagner. Même si la mécanicienne avait assez de répondant pour laisser sans voix  les ingénieures, même si elle était forte, débrouillarde, elle restait une femme. Et Rune n'irait pas provoqué le destin.

« -J... »

Un géant l'interrompis, lui épargnant la corvée d'un débat sans fin avec Trausti. Le mécanicien se tourna vers ce collègue qu'il n'avait jamais remarqué, esquissant un rapide sourire. Puis reprenant ce visage sans réelle émotion qui était toujours le sien. Leur supérieure les abandonna là, juste après un « bonne chance » marmonnait, et parti vers les machines.
Rune déglutie, lançant un nouveau sourire à Isaac. Il se pencha sur ses notes, se cachant derrière les mèche tombant sur son visage.

« -Bon, heu, du coup on..... On devrait aller au marché noir tout de suite....Je...Ouais, on va  faire ça.... » 

Il détestait devoir prendre des décisions, donner des ordonnes. La sensation d'imposer quelque chose, de se tromper, de se faire dévorer par le groupe, tout cela lui faisait perdre ses moyens. L'orgueilleux rangea les yalds de Trausti dans une poche, et après une inspiration, une hésitation, pris le couloir allant vers les quartiers marchands.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 28
Date d'inscription : 17/05/2018

Feuille de personnage
Points de vie:
10/10  (10/10)
Corps - Esprit - Âme: 0 - 0 - 0
Intervention Divine: Oui/Non
avatar

Les Voix de Météora
MessageSujet: Re: Hydratez-les !   Sam 7 Juil - 15:11

Pour seul réponse, Rune n’eut droit qu’à un léger hochement de tête de la part d’Isaac qui commençait déjà à partir. Sans même faire attention au blond. Pourtant, ce dernier n’aurait aucun mal à le rattraper au vu de la marche incroyablement lente du géant. Les yeux dans le vague, la tête enfoncée entre les épaules, Isaac marchait. Ses lèvres étaient figées dans un profond mutisme. Toute tentative de conversation de la part de Rune recevrait en guise de réponse un simple soupir, positif ou négatif en fonction de la question. Quant à celles qui se montreraient trop précises, auxquelles il faudrait répondre plus qu’un simple hochement de tête, haussement d’épaule, Isaac se contenterait de les ignorer.

Les deux mécaniciens marchèrent pendant un long moment, les minutes s’écoulaient lentement, mais sûrement. Les rues de Tectumque étaient calmes. Les lumières de la ville ne s’étaient pas encore allumées, les seules sources de lumières provenaient de projecteurs bas de gamme fixés au plafond qui projetaient de faibles faisceaux blancs.

Cependant le duo dû finir par quitter les rues « classiques » de la ville souterraine, pour s’engouffrer dans les quartiers rongés par la pègre Vulcaine. Les projecteurs n’éclairaient plus aussi bien, qu’ils soient vandalisés, détruits ou pire encore ; ils n’étaient plus une source de lumière fiable. Mais alors que les mécaniciens s’enfonçaient dans les quartiers obscurs de Tectumque, de petites lanternes parfois électriques, parfois non, étaient disposée au sol, contre les murs, sur les façades d'habitations, elles comblaient l’absence de lumière en diffusant une lumière plus chaude, rappelant davantage la couleur des flammes. Au fur et à mesure qu’ils marchaient, Rune et Isaac rencontrèrent davantage de gens. La plupart étaient adossés contre les façades des bâtiments, ils toisaient d’un regard patibulaire les passants. Ces mêmes-passants avaient le visage rivé vers le sol et adoptaient une marche excessivement rapide. L’allure incongrue du duo ne manqua pas d’attirer le regard, de fins murmures commencèrent à s’élever.

Isaac se pencha à l’oreille de Rune et lui parla d’une voix lente et monotone.

-Tu as une idée de qui on doit voir ?

Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 27/04/2018
Age : 15
Localisation : Sous ton lit

Feuille de personnage
Points de vie:
23/45  (23/45)
Corps - Esprit - Âme: 3 - 4 - 3
Intervention Divine: Oui
avatar
Mécanicien chétif
Rune Kristen
MessageSujet: Re: Hydratez-les !   Ven 13 Juil - 11:44



Rune tenta de faire la conversation pendant tout le voyage. Mais la langue d'Isaac semblait avoir rejoint un chat, ne lui permettant que des grognements désengageant ou des haussements d'épaules. Ce collégue dont il n'avait jamais entendu parler était étrange, silencieux, et lent. Un combo qui lui donnait des airs de vielles choses millénaires.
Le mécanicien avait peu à peu abandonné, laissant le silence s'installer entre eux, prendre une place démesurée. Le spectacle de la périphérie de Tectumque était bien plus intéressant.
Et même si la mort pouvait te sauter à la  figure à chaque coin de rue, la lumière bien plus vivante du lieu le fascinait. Elle avait quelque chose de stupidement féerique. Toutes ces lanternes éparpillées anarchiquement brisaient la monotonie et le strique de Tectumque. Et Alors qu'il avait toujours fait attention de rester dans le droit chemin, qu'il savait devoir rester vigilant en terrain ennemie, ses courraient partout, retrouvaient une lueur enfantine. Malgré les silhouettes autours d'eux, malgré l'urgence de la situation. Il avait appris à voir la vie en monochrome, mais la brisure du marché noir avec le reste de son monde le fascinait. C'était un spectacle réservé aux plus pauvres de Tectumque, à ceux dont tu oublieras jusqu'au nom.
Seule la voix de son coéquipier l'extirpa de son observation.
L'orgueilleux sentit à peine l'autre se raprocher. Un mouvement de recule le prit, lui faisant relever la tête vers Isaac. Il l'observa un instant perdu, tête dans les épaules, avant de prendre et baisser les yeux sur ses notes, comme un aveu de manque de confiance.

« -Heu... Alors, heu... Trausti a dit de se renseigner à « La Cabine »... »

Marmonna le Vulcain. Il releva la tête, observant les rues autour d'eux. Tout était délabré, précaire, refait de plaque de taule, de parpaing même pas cimentés. Ses yeux évitaient frénétiquement le regard des silhouettes adossées aux murs, y reconnaissant la lueur des prédateurs. Isaac est lui étaient des proies rêvées, sans arme et en terrain inconnu. La rumeur qui lentement s'élevait entre les silhouettes n'avait rien de rassurant, et Rune ne redoutait qu'une chose : Demander de l'aide.
Il cherchait n'importe quoi, une indication, une pancarte, une façade.

« -Tu... Vois un truc du genre ? »

Lancé de dè:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 28
Date d'inscription : 17/05/2018

Feuille de personnage
Points de vie:
10/10  (10/10)
Corps - Esprit - Âme: 0 - 0 - 0
Intervention Divine: Oui/Non
avatar

Les Voix de Météora
MessageSujet: Re: Hydratez-les !   Mer 18 Juil - 1:06

Plantés au beau milieu de la ruelle, Rune et Isaac observaient les alentours tentant tant bien que mal de se repérer. Si Isaac semblait rompu à l’exercice et faisait bifurquer son regard du sol au ciel artificiel de la ville souterraine assez fréquemment pour ne croiser aucun regard. Rune n’en fit pas autant, ses yeux se plantèrent un instant dans ceux d’un homme adossé contre la façade d’un bâtiment.

C’était un homme avoisinant la quarantaine d’années, son crâne, ravagé par la calvitie, luisait légèrement. Arborant de larges épaules, il semblait compenser son mètre soixante-six par une musculature des plus impressionnante. Sa peau terne faisait ressortir les traits durs de son visage. Ses sourcils hirsutes étaient striés de bandes imberbes. Il était aisé de deviner que l’état de son arc de sourcil n’était pas à but esthétique, mais bien la cause de nombreuses balafres. Son imposant nez expulsa violemment l’air tandis que ses lèvres se crispaient un peu plus dans un rictus colérique. Ses petits yeux, enfoncés dans son visage, brillaient d’une lueur patibulaire.

Quittant lentement son mur, il commença à s’avancer vers le duo de mécanicien, en faisant rouler des mécaniques. Sous son blouson de cuir, se dessinaient parfaitement les muscles épais de ses bras. Ses pas faisaient ballotter sa veste, dévoilant un débardeur gris, décoraient d’une épaisse tâche sombre.

-Tu regardes quoi, sac d’os ?

D’un geste, il dégaina un long surin de sa main droite, s’approchant toujours plus du duo et en particulier de Rune. Le regard de l’homme n’avait pas lâché une seule seconde la silhouette frêle du mécanicien. Isaac, ayant remarqué la menace, se mit rapidement entre Rune et l’homme, se dressant de toute sa hauteur, surplombant le voyou d’au moins deux têtes.

-Dégage de là, j’en ai envoyé plus d’un comme toi à la morgue.

Pourtant, Isaac ne bougea pas, forçant l’homme à s’arrêter.

-Je n’aime pas l’intimidation.

Le ton calme et affreusement las d’Isaac eut le mérite d’interloquer l’homme, qui resta un instant muet.

Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 27/04/2018
Age : 15
Localisation : Sous ton lit

Feuille de personnage
Points de vie:
23/45  (23/45)
Corps - Esprit - Âme: 3 - 4 - 3
Intervention Divine: Oui
avatar
Mécanicien chétif
Rune Kristen
MessageSujet: Re: Hydratez-les !   Jeu 19 Juil - 2:22

Son regard avait une seconde de trop arrêté son mouvement perpétuel. Et cela avait suffit à déclencher la catastrophe. Il recula d'un pas en voyant l'homme trapu avancer vers eux,  les yeux écarquillés, déglutissant difficilement. A moins qu'Isaac ne sorte un fusil à pompe de sa poche, ils étaient sans arme. Donc dans la merde. Le Vulcain tenta de parler, les  mots ripant contre son palais, glissant de sa langue contre s'écraser contre ses dents.

« - Non, je... J.. »

Il vît la lueur d'une lame puis la masse d'Isaac se déplacer jusque devant lui, comme un rempart. Rune restait silencieux, cherchant une issue à la situation qui dégénérait peu à peu. Il devait offrît une ouverture à Isaac pour expédier son poing en pleine figure de leur adversaire, et fuir à toutes jambes.
Le mécanicien porta lentement sa main à sa poche, cherchant le crayon de Trausti. Il sentit bientôt le bois enfermant la mine de graphite contre ses doigts, l'attrapant fermement. Son poing était tendu, tout son bras était tendu. D'excitation.  
Il avait bien moins peur qu'il ne voulait se l'avouer. Et la possibilité de faire couler le sang comme il l'avait il y avait des années  le repossédait. Rune tenta de calmer sa respiration, alors que son esprit faisait déjà tout le travail et visualisé le crayon finissant dans la pupille de l'homme. La membrane se déchirant et le sang coulant peu à peu, accompagné du hurlement inhumain de la douleur.

Rien à faire, son bras ne se détendait pas, la pression augmentait même. Au point qu'il avait l'impression de sentir les flux électriques que lui envoyait son cerveau. Après encore une seconde de lutte, le mécanicien laissa le geste partir. Le poing serrait autour du crayon quitta sa poche, fonçant vers le visage de l'homme. Et ratant de dix bons centimètres son objectif, s'écrasant sur la pomette de l'homme.

« -Putain ! »

Hurla-il, commençant à ramener vers lui son bras, prêt à encore reculer d'un pas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 28
Date d'inscription : 17/05/2018

Feuille de personnage
Points de vie:
10/10  (10/10)
Corps - Esprit - Âme: 0 - 0 - 0
Intervention Divine: Oui/Non
avatar

Les Voix de Météora
MessageSujet: Re: Hydratez-les !   Sam 21 Juil - 16:07


Contre toute attente, Rune sauta sur l’homme, armée d’un crayon de bois. La mine eut à peine le temps de piquer la joue du chauve que ce dernier grogna une insulte et attrapa le bras de Rune et y planta son surin. Comble du ridicule, Rune trébucha sur la chaussure de celui qu’il avait tenté d’agresser. Faisant s’enfoncer dans son bras le surin, jusqu’à la garde. Surpris par la chose, l’homme lâcha l’arme et Rune s’écrasa lourdement au sol. La douleur était insoutenable. Clairement. Et la vue de cette lame encastrée dans son biceps n’arrangeait rien. Si l’orgueilleux n’avait pas eu un esprit aussi solide, nul doute qu’il se serait évanouie.

Mais là n’était pas la question, il était au sol, le bras paralysé et l’homme qui l’avait mis dans cet état, encore debout, ce dernier jeta un regard mauvais au blond, plein de mépris et de haine. Ces lèvres crispées s’entrouvrirent, mais, avant même qu’il puisse parler, une ombre titanesque le recouvrit.

Isaac avait levé son énorme paluche dans les airs et d’un ample mouvement il frappa du dos de sa main le visage de l’homme. Les pieds de ce dernier quittèrent le sol, tandis qu’un sinistre craquement raisonna. Lorsque le corps de l’agresseur des mécaniciens toucha le sol, sa tête avait presque fait un tour en entier sur elle-même. Un long filet de bave s’écoulait des lèvres du bandit tandis que ses yeux vitreux toisaient le vide. Aucun doute, il était mort.

Déjà, des silhouettes curieuses s’avançaient vers eux. Le visage toujours inexpressif, Isaac posa un genou à terre et sans la moindre difficulté, souleva Rune. Il murmura un discret « chut » avant de s’enfoncer dans les rues obscures de Tectumque. Passant à travers ces silhouettes trop curieuses et bientôt trop hostiles. La marche du géant était rapide. Ses longues jambes lui permettaient de faire de long pas, très vite, il put s’engouffrer avec son prince aux boucles blondes et au surin planté dans le bras, dans une sombre ruelle. Délicatement, il déposa le corps de Rune sur le sol et leva un regard sans émotion vers lui.

-Tu sais comment faire avec ça ?


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 27/04/2018
Age : 15
Localisation : Sous ton lit

Feuille de personnage
Points de vie:
23/45  (23/45)
Corps - Esprit - Âme: 3 - 4 - 3
Intervention Divine: Oui
avatar
Mécanicien chétif
Rune Kristen
MessageSujet: Re: Hydratez-les !   Dim 22 Juil - 1:47

La lame déchira sa peau en une seconde, s'attaquant peu à peu au muscle,  aux veines. Il sentie ses os trembler, mais impossible de savoir où s'était logé la lame. Impossible de simplement penser. A chaque instant, il passait que la douleur allait cesser. Mais elle était encore là, la seconde d'après, de plus en plus forte. De plus en plus brûlante et insupportable
Un hurlement mélangeant surprise et douleur lui échappa, râpeux et plus grave qu'on ne l'aurais attendu de lui. Un cri d'animal blessé. Il sentie sa tête tourner, le sang alourdir sa manche, et le poids du burin pesé dans sa chaire. Le mécanicien tenta de retrouver un équilibre perdu, avançant son pied   jusqu'à sentir une jambe le bloquer. Son poids partie en avant, et sans qu'il comprenne comment, Rune se retrouva le nez dans la poussière. Le burin était partit de biais sous l'impacte, lui faisant pousser un nouveau hurlement en s'enfonçant encore dans son bras. Le mécanicien avait déjà eu mal. Très mal. Mais pas comme cela, pas au point de penser pouvoir devenir fou.

Désormais il ne ressentait plus rien. Juste le sol contre sa joue, son torse, ses genoux noueux. Juste cette brûlure démente dans le biceps. Cette envie de hurler qui arrivait pas à-coup. Venant et repartant comme une marée. Le Vulcain n'entendit pas la mort de leur agresseur. Il ne comprit pas qu'Isaac le soulevait, sentant  seulement son corps être ballotté, emmenait ailleurs. Là où la lumière tait plus rare.

Il s'adossa comme il pu au mur, gémissant dès qu'il devait s'aider de son bras, les traits crispés et déformés par la douleur. Son bras était planqué contre son torse, comme un réflexe de survie, de préservation du peu d'intégrité physique qu'il lui restait. Rune tenta de relever un regard troublé et humide vers Isaac, n'arrivant qu'à papillonner bizarrement des yeux entre deux cris qu'il n'arrivait pas à retenir.

« -T-tiens mon bras... J'y arrive pas... Tiens-le... »

Murmura-t-il, dépliant autant qu'il pouvait les doigts du bras touché, essayant de déterminer le niveau de dégât.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 28
Date d'inscription : 17/05/2018

Feuille de personnage
Points de vie:
10/10  (10/10)
Corps - Esprit - Âme: 0 - 0 - 0
Intervention Divine: Oui/Non
avatar

Les Voix de Météora
MessageSujet: Re: Hydratez-les !   Lun 30 Juil - 14:19

La panique pouvait se voir sur le visage de Rune, mais, ce qui s’y lisait, c’était la douleur. Rune faisait peine à voir. Isaac l’aida volontiers, une lueur inquiète brillait au fond de son regard. Délicatement, il reposa le bras de Rune contre son corps et plongea ses iris sombre dans celle du blond.

-On doit t’emmener chez un médecin. Laisse-toi faire. Je vais te porter.

Isaac continuait de parler calmement. Lentement, il se releva pour s’accroupir près de Rune, il glissa ses mains sous le corps frêle du blessé et le souleva sans mal. Il tourna les talons, sans hésiter et sortit de la ruelle. Sa marche était sûre, cependant, il devait non seulement faire attention au blessé qu’il avait dans les bras, mais aussi, il se devait de jeter des regards par-dessus ses épaules pour s’assurer que personne ne les suivait.

Les rues étaient remplies et beaucoup de regards se tournaient vers eux. Si un tel spectacle n’était pas rare, il attirait toujours le regard. Isaac de son côté, s’efforçait d’accélérer autant que possible lorsqu’ils passaient dans ces rues bondées, puis, il ralentissait dans les ruelles plus désertes pour épargner un maximum de secousses à Rune. Après une bonne quinzaine de minutes de marche, Isaac se planta devant la porte d’un lotissement. Ne pouvant libérer ses bras, il frappa la porte de son pied à plusieurs reprises.

Une trappe s’ouvrit, laissant apparaître deux yeux bleus.

-Isaac ? Tu fais quoi ici, à cette heure ?

Isaac soupira, son visage afficha enfin une expression. Une moue embêtée, anxieuse. Ses lèvres s’étaient tendues dans un rictus incontrôlé.

-Laisse-moi entrer Nikolaï. J’ai un blessé. Le mécanicien.

Les yeux s’écarquillèrent, la trappe se referma et une demie seconde plus tard, un bruit de décompression raisonna tandis que la porte s’ouvrait. Isaac n’attendit pas une seconde de plus et s’engouffra dans la pièce avec Rune.

Les mécaniciens entrèrent dans un couloir sombre, aux murs gris. Derrière eux, se trouvait un homme relativement jeune, à la silhouette rachitique, le dos voûté et la peau à la limite du gris. Il s’engouffra rapidement dans le couloir faisant signe aux deux nouveaux arrivants de le suivre. Il ouvrit une nouvelle porte, les trois personnes arrivèrent dans une sorte de salle d’hôpital. La couche médicale était usée, la mousse jaune commençait à se voir à quelques endroits. Isaac déposa doucement Rune sur le matelas. L’homme qui leur avait ouvert la porte annonça qu’il allait chercher quelqu’un.

Isaac s’assit aux côtés de Rune, restant absolument silencieux. Ses yeux se perdirent progressivement sur la blessure du blond. Si quelques filets de sang s’écoulaient encore, une grande partie avait séché. Isaac semblait fasciné par ce spectacle. Sa bouche était légèrement entrouverte, ses yeux étaient écarquillés et pourtant, ils semblaient si vides, il paraissait clairement dans un état second. Soudain, il se pencha vers la blessure. De ses lèvres, s’extirpa son imposante langue qui s’écrasa contre la peau ensanglantée de Rune. Le geste avait été vif et affreusement naturel.

Alors qu’une autre personne apparaissait dans l’entrebâillement de la porte, Isaac se redressa, essuya sa bouche d’une main et sortit, l’air de rien. Saluant rapidement le nouvel arrivant d’un signe de main.

Ce dernier était plutôt grand, il portait une longue blouse blanche. C’était un homme d’à peu près cinquante ans, ses traits étaient relativement doux, quelques rides fendaient son visage. Ses cheveux grisonnants étaient plaqués contre son crâne, tandis qu’au bout de son nez aquilin et long, se trouvait des lunettes rondes. Il s’approcha lentement de Rune et se pencha à son chevet.

-Enchanté, je m’appelle Viktor Kowalski, je suis médecin, rassurez-vous. Je vais vous ausculter, ne vous débattez pas, s’il vous plaît.

Viktor parlait avec une grande élégance et un calme incroyable. Bien que ces traits soient sérieux, sa voix était rauque et calme. Il resta un moment silencieux à observer la réaction de son patient.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 27/04/2018
Age : 15
Localisation : Sous ton lit

Feuille de personnage
Points de vie:
23/45  (23/45)
Corps - Esprit - Âme: 3 - 4 - 3
Intervention Divine: Oui
avatar
Mécanicien chétif
Rune Kristen
MessageSujet: Re: Hydratez-les !   Mar 31 Juil - 22:37


Rune n'arrivait pas à détacher les yeux de son bras. Malgré toute la douleur que lui infligeait la lame dans son biceps, la peur de perdre le contrôle de son bras, il regardait sa peau percé, son liquide vital couler. Et à cette vision se superposait celle du cadavre de son père, la chaleur de son sang sur ses mains, le craquement de ses os. C'était trop, bien trop. Tant physiquement que psychologiquement. Il voulait hurler, se débattre, saisir les cheveux d'Isaac et tirer jusqu'à le faire saigner. Pourquoi Trausti l'avait envoyé dans cette galère ? Le mécanicien gémit faiblement le nom de son supérieure, l'incendient d'insultes.
Le Vulcain remonta ses yeux embués par les larmes vers Isaac, les dents serraient, une grimace sur le visage. Son corps tressauta en voyant les mains du géant l'approcher. Il appréhendait la rencontre avec son muscle transpercé, et se collait au mur, lâchant des couinements se voulant dissuasifs. Les bras d'Isaac passèrent sous son dos et ses jambes, le soulevant sans une hésitation. Le géant se redressa de toute sa taille, infligeant pendant quelques secondes un vertige à Rune. Il s'accrocha comme il pu à son collègue, fermant les yeux, tentant d'oublier la douleur. Le temps s'étira pend ant tout le voyage, où le mécanicien était incapable de suivre ce qu'il se passait. Il se serrait contre Isaac, gémissant à la moindre secousse, les yeux fermés, priant pour que la douleur s'arrête, pour que le sang arrête de le suivre à la trace.

Rune revient peu à peu à la réalité dans son dos toucha une surface moelleuse. Il s'y affaissait lentement, sentant ses muscle se relâcher, ses yeux se fermer. Du bout des lèvres, il appela Isaac, tentant de lui dire de partir chercher le matériel. Ils n'avaient que deux heures déjà bien entamés pour réparer les flirtes, et des mécaniciens sauteraient s'ils échouaient. Ils en feraient parti à coup sûr.

« - Faut que tu... »

Le Vulcain s'arrêta, observant le regard simultanément affamé et vide d'Isaac. Il suivit ses yeux, tombant sur sa plaie rougeâtre, auréolée du cercle noir de sang séché. Le regard d'Isaac le brûlait. Il avait l'impression que tout pouvait se passer. Et surtout il sentait dans le géant le même intérêt morbide que le sien.Vas-y.... Fait le fait le fait le..
Comme s'il avait entendu ses suppliques, Isaac se jeta sur sa blessure, y déposant une fraction de temps sa langue. Rune amena d'une impulsion sa main sur sa nuque, gémissant d'encouragement, alors que le géant se redressait déjà. Il lâcha une injure étouffée en le voyant s'éloigner, sentant son corps s'enflammer.

« --Enchanté, je m’appelle Viktor Kowalski... »

Le mécanicien tourna la tête, les joues rougis et la respiration en vrac. Il aurait voulu que le médecin disparaisse et le laisse avec Isaac. Si la douleur était utilisé ainsi, il l'acceptait bien mieux. Sa main attrapa le bas sa veste tirant en panique dessus pour cacher une réaction qui n'avait rien à faire dans un contexte aussi violent.

« -Oui. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 28
Date d'inscription : 17/05/2018

Feuille de personnage
Points de vie:
10/10  (10/10)
Corps - Esprit - Âme: 0 - 0 - 0
Intervention Divine: Oui/Non
avatar

Les Voix de Météora
MessageSujet: Re: Hydratez-les !   Ven 7 Sep - 20:52

Viktor ne put retenir le rictus amusé qui apparus sur son visage face à la réaction de son patient. Mais rapidement, il sut reprendre son sérieux. Il s’approcha d’un bac où divers ustensiles étaient disposés. Le médecin attrapa une seringue qu’il commença à remplir d’un liquide brun. Tout en faisant cela, il reprit la parole.

-C’est bien qu’Isaac ait trouvé quelqu’un, cependant si vous pouviez éviter de batifoler juste avant une opération comme celle-ci, ce serait pas mal.

Un fin sourire se dessinait à nouveau sur le visage d’adulte, ces yeux pétillaient de malice derrière les verres ronds de ses lunettes.

-Puisque, avoir deux bras, c’est toujours pratique pour batifoler.

À ses mots, il se tourna et marcha vers le mécanicien, faisant le tour de table, il attrapa un tabouret et s’assit en face du bras valide de son patient.

-Je vais vous faire une petite piqûre, l’opération risque d’être complexe, mieux vaut pour vous que vous dormiez un peu.

Alors que ses yeux étaient plongés dans ceux de Rune pour capter son attention, il planta la seringue dans l’une des veines qu’il avait repérée au préalable dans le bras du blond. L’effet serait immédiat sur le jeune Kristen, il plongerait rapidement dans un sommeil sans rêve.

Lorsqu’il se réveillerait, une sale migraine lui vrillant le crâne, il pourrait constater dans un premier temps que son bras avait été bandé et soigné. Si, la douleur persistait, elle serait clairement plus supportable. Dans un deuxième temps, quatre personnes seraient à son chevet. À sa gauche, son médecin et une femme, tutoyant la trentaine, ses cheveux noués dans un chignon blond. Son visage, relativement doux, s’illumina lorsque Rune s’éveilla. À la droite du blessé, une autre femme en blouse blanche, plus jeune, brune, la peau sur les os. Semblant malade et affreusement fatiguée. Ses cernes, transformés en poche, ravageaient la moitié de son visage. Au côté de cette femme, se trouverait l’homme ayant ouvert la porte à Rune et Isaac plus tôt.

Ce fut lui qui prit la parole en premier à la suite de l’éveil de Rune.

-Rune Kristen, ne t’inquiète pas, nous sommes des alliés. Et… nous avons besoin de toi, pour le bien de notre cause.

Un silence s’installa. La femme à ses côtés leva la tête, une mine désintéressée sur son visage fatigué.

-Calme toi, boy. Il vient de se réveiller.

Elle se tourna vers Rune, posa une main sur son épaule et s’approcha de lui. Tentant d’être aussi douce et avenante que sa personne le lui permettait, elle lui chuchota à l’oreille.

-Tu veux renverser le système avec nous ?


_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 27/04/2018
Age : 15
Localisation : Sous ton lit

Feuille de personnage
Points de vie:
23/45  (23/45)
Corps - Esprit - Âme: 3 - 4 - 3
Intervention Divine: Oui
avatar
Mécanicien chétif
Rune Kristen
MessageSujet: Re: Hydratez-les !   Sam 6 Oct - 14:02

Le mécanicien accueillit le rire et la boutade du médecin avec un marmonnement, tournant la tête sur le côté. Il sentait le sang affluer à ses joues, les chauffer et les pigmenter d'incarnadin. Cette expédition avait entrain de lui baiser les nerfs en beauté. Mais ce qui ne me tue pas me rend plus fort non ? C'est ce qu'elle aurait dit en pareil situation non ? Qu'est ce qui était pire : Laisser dans les esprits germer l'idée qu'il y avait entre Isaac et lui une liaison particulière ? Ou admettre et avouer que le simple contact d'une langue étrangère contre une plaie avait réveillé tout son corps. Le Vulcain s'enlisa dans le silence, hochant simplement la tête quand Kowalski pris son bras pour y planta l'aiguille. Il retient un frémissement de dégoût devant la vision du métal traversant sans encombre son épiderme, déversant dans son sang la formule soporifique. Ses membres s'alourdirent, jusqu'à ce qu'il ne puisse plus les soutenir, se laissant aller à contre-cœur  contre le matelas. Garder les yeux ouverts devenait un effort dont il n'était plus capable.  Rune lança un dernier regard au médecin, tentant de ne pas paniquer en se sentant perdre conscience.
Il était au milieu de la périphérie de Tectumque . Un endroit ou bon nombre de personnes ne voudraient par mettre les pieds. Entouré de gens dont il ne savait rien. Et un liquide dans le sang dont il ne savait rien.

Une envie de vomir lui serait la gorge. Il ouvrit lentement les yeux, grimaçant face à la lumière filtrant à travers ses cils blonds. Son bras le tiraillait à défaut de le faire souffrir, et au moindre mouvement. Il sentait les bandages enserrer son biceps, et quelque part il avait la certitude d'avoir des fils dans le bras. Rune se passa une main sur les yeux, aussi frais qu'il l'avait été il y a quelques heures, quand Pavla était venue le secouer. Merde. Merde merde merde ! On a plus le temps! Il tenta de se redresser, sentant son monde tourner alors qu'il avait à peine redressé la tête. Le mécanicien se laissa retomber sur le matelas, tournant la tête vers un homme amaigris, qui de sa voix desséchée venait de prendre la parole.

Le silence qui suivit ne lui permit par de remettre de l'ordre dans ses pensées. Le Vulcain se redressa sur un coude, regardant les quatre visages avec des yeux écarquillés. Ou venait-il de poser le pied. Ils n'étaient ensembles, mais Rune voulait désespérément voir Isaac arriver, lentement comme toujours, et lancer de sa voix qui ne connaissait qu'une note, une sorte d'excuse pour arriver en retard à un rendez-vous quelconque. Qu'on lui explique un peu tout ce merdier.

La femme brune s'approcha de lui, la lumière de la pièce jouant sur les délier de son visage marqué par les cernes. Elle se pencha vers lui, approcha sa main osseuse de son épaule, jusqu'à l'y poser et murmura à son oreille une phrase qui finit de faire paniquer Rune. Ils savaient pour Yasen ?  Son amitié avec l'Ingénieur était discrète, il ne montrait rien en publique par peur de le discrédité, alors comment avaient pu savoir ?

« - Q-De quoi ? Je n'suis pas politicien, je n'ai aucun poids politique, aucune connaissance, je suis juste mécanicien, et là Issac et moi on va être dans la merde parce qu'on doit.... »

Rune s'arrêta, reprenant après sa tirade paniquée et saccadée. Il se relaissa tomber en arrière, se passant une main sur le visage.

« - Laissez moi parler une minute seul avec Isaac. Après ça, je vous écouterais. »


Murmura-t-il. Autant jouer des apparences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Hydratez-les !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hydratez-les !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monde Hurlant :: All hope is gone :: Spendelsinn :: Tectumque - Ville laboratoire-
Sauter vers: